top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurMarie-Josée Phoenix

Et si on contribuait, malgré nous, à l'anxiété de performance de nos enfants?

Dernière mise à jour : 30 mars 2022

Nous vivons dans une société de performance où la réussite est valorisée, c’est bien connu… Mais revenons un peu aux mécanismes à la base du stress et de l’anxiété. Le stress et l’anxiété sont essentiels à notre survie et ils peuvent être utiles au quotidien. Ce qui est propre à l’anxiété de performance est plutôt le contexte dans lequel cette anxiété est ressentie. On parle d’anxiété de performance lorsque la personne ressent une crainte démesurée d’échouer en situation d’évaluation et que cette anxiété lui cause de la souffrance. Ceci étant dit, il est normal et même souhaitable de ressentir du stress en situation d’évaluation ou lorsque l’on accomplit une tâche importante. D’ailleurs, un niveau de stress optimal permet de mobiliser nos ressources face à la tâche. Or, dans les extrêmes, un trop faible niveau de stress mène à l’inertie alors qu’un stress trop important peut nuire aux capacités.



Mais qu’est-ce qui se cache derrière cette anxiété de performance? Dans bien des cas la personne en vient à intégrer la croyance que sa valeur personnelle découle de ce qu’elle fait plutôt que de qui elle est. Elle peut se définir et se valoriser presqu’exclusivement par ses réalisations. Surtout, elle ne se donne pas le droit à l’erreur et elle entretient des attentes trop élevées envers elle-même, voire même des attentes inatteignables. Dans cet état d’esprit, une personne souffrant d’anxiété de performance peut en venir à éviter les tâches qui suscitent cette anxiété chez elle, ou encore, dans un excès de perfectionnisme, à en faire trop au point de se perdre dans les détails.



En tant que parent, vous arrive-t-il de mettre plus d’emphase sur les résultats de votre enfant plutôt que sur l’effort fourni? Faites-vous porter à votre jeune vos rêves et votre désir de réussite? Faites-vous souvent les choses à sa place? Vous sentez-vous un meilleur parent lorsque votre enfant réussit? Êtes-vous trop axé sur le « faire » et avez-vous du mal à lâcher-prise pour simplement « être »? Sentez-vous que toute votre vie tourne autour de votre enfant? Et bien sachez que tous ces comportements et ressentis, qui partent souvent d’une bonne intention, peuvent contribuer à alimenter l’anxiété de performance chez l’enfant. Toutefois, bien loin de moi l’idée d’augmenter votre propre anxiété de performance de parent… Sachez que plusieurs parents se retrouvent là-dedans et que l’anxiété de performance est également un enjeu qui dépasse largement l’échelle familiale. Néanmoins, prendre le temps d’y réfléchir peut être salutaire.


Ceci étant dit, qu’est-ce qu’on peut faire maintenant comme parent pour diminuer l’anxiété de performance chez notre enfant? Tout d’abord, il est important de valoriser l’effort plutôt que le résultat. Croyez en votre enfant et projetez-lui de la confiance. Ramenez-le à lui-même et à ses progrès lorsqu’il se compare. Demeurez calme lorsque votre jeune est anxieux, cela aura un effet apaisant sur lui. Vous pouvez même faire preuve d’humour pour dédramatiser les scénarios catastrophes. Cependant, n’oubliez pas d’accueillir et de valider l’émotion de votre enfant. Veillez à ce qu’il se fixe des buts réalistes et atteignables en fonction de ses forces et de ses défis à lui. Surtout, enseignez à votre progéniture que les erreurs font partie intégrante de l’apprentissage et soyez un modèle de bienveillance envers vous-mêmes. Finalement, valorisez davantage votre enfant dans ce qu’il est et pas uniquement dans ses réalisations…


Si vous vivez des difficultés familiales en lien avec l'anxiété de performance, sachez que je peux vous aider en déterminant précisément les causes de celle-ci, en vous accompagnant et en vous outillant pour y faire face.


Bonne réflexion!


Marie-Josée Phoenix, ps.éd.



Bibliographie


Beaucage, B. (1997). L'anxiété de performance ou la réussite à tout prix. Vies à vies, 10(2), 1-2.


Denis, H. (2017). Chapitre 12. Anxiété sociale. Dans : H. Denis, Traiter les troubles anxieux chez l’enfant et l’adolescent : Du diagnostic à la prise en charge (pp.180-201). Paris : Dunod.


Lupien, S. (2018). L’anxiété de performance chez les jeunes. Mammouth, (18). https://tuaslederniermot.com/wp-content/uploads/2021/08/Respire2-2021-Outils-AnxietePerformance-V4.pdf


Parent, N. (2020). 10 questions sur… l’anxiété de performance chez l’enfant et l’adolescent. Éditions Midi trente.


Tremblay, C. (2017, 19 mai). L’anxiété de performance, un fléau chez les ados. Radio-Canada.https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1034312/anxiete-performance-fleau-adolescents-angoisse-ecole-secondaire




121 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
Post: Blog2_Post
bottom of page